Dernière mise à jour : 8 mars 2021

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a délivré une autorisation d’utilisation d’urgence (EUA, de l’anglais Emergency Use Authorization) pour les vaccins COVID-19 développés par Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson. Ces trois vaccins sont distribués actuellement aux États-Unis.

Le Fonds de prestations a préparé cette foire aux questions afin de faire une liste des réponses aux questions les plus fréquemment posées sur les vaccins.

Admissibilité, disponibilité et distribution des vaccins

1 Q. Quels sont les vaccins disponibles aux États-Unis ?
R. Les vaccins Pfizer et Moderna sont distribués actuellement aux États-Unis. Un troisième vaccin, développé par Johnson & Johnson, a également été approuvé le samedi 27 février.

2 Q. Pour quelle tranche d’âge le vaccin COVID-19 est-il considéré comme sûr ?
R. Le vaccin Pfizer est actuellement considéré comme étant sûr pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Le vaccin Moderna et le vaccin Johnson & Johnson sont considérés comme étant sûrs pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Des études sont en cours pour confirmer leur innocuité chez les adolescents de 12 ans et plus. Une fois ces études terminées, les enfants de moins de 12 ans seront inscrits à des études sur les vaccins.

3 Q. Qui peut être vacciné actuellement ?
R. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont publié des recommandations non contraignantes sur la manière de distribuer le vaccin. En fin de compte, il revient à chaque État de décider quelles personnes sont à vacciner en priorité.

Pour obtenir la liste la plus récente des personnes admissibles à un vaccin dans l’État de New York, cliquez ici et, pour le New Jersey, cliquez ici.

4 Q. Quand les travailleurs syndiqués peuvent-ils s’attendre à recevoir le vaccin COVID-19 ?
R. Le 26 février, le gouverneur de l’État de New York, Mario Cuomo, a annoncé que l’État de New York élargirait les critères d’admissibilité pour inclure les travailleurs de l’hôtellerie dans la Phase 1B. Les départements de santé locaux seront compétents pour déterminer comment, quand et où les employés des hôtels pourront se faire vacciner. La Ville de New York a donné son accord, et la prochaine étape consiste pour le Département de la Santé de la Ville de New York à distribuer davantage de vaccins à nos centres de santé.

Le 1er mars, le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a continué dans ce même élan et a annoncé que les travailleurs de l’hôtellerie du New Jersey pourraient commencer à se faire vacciner le 29 mars.

5 Q. Y aura-t-il suffisamment de vaccins pour tout le monde ?
R. Oui, mais pas immédiatement. Le plus grand défi auquel nous sommes actuellement confrontés est la pénurie de vaccins. Depuis son entrée en fonction, l’administration du président Biden a pris des mesures pour accélérer la production de vaccins et améliorer leur distribution. Le président Biden a annoncé que les États-Unis sont en voie de disposer d’un approvisionnement suffisant en vaccins pour tous les adultes américains en mai 2021, mais la distribution du vaccin pourrait prendre encore plus de temps.

6 Q. Quel sera le coût du vaccin ?
R. Il sera gratuit. Le Gouvernement fédéral a acheté les vaccins avec l’argent des contribuables. Les soignants chargés de la vaccination pourront facturer l’administration du vaccin à une personne.

7 Q. Les centres de santé disposeront-ils du vaccin ?
R. Oui, progressivement. Nos centres de santé ont été approuvés comme sites de distribution du vaccin et, jusqu’à présent, ils ont reçu de très petites quantités de vaccins. C’est le Département de la Santé de la Ville de New York qui gère la distribution à nos centres de santé, et nous travaillons en collaboration avec son équipe pour obtenir un plus grand nombre de vaccins. Actuellement, le plus grand défi auquel nous sommes confrontés est la pénurie de vaccins.

8 Q. Comment puis-je savoir quand je vais pouvoir me faire vacciner ?
R. Comme le Fonds reçoit des vaccins du Département de la Santé de la Ville de New York, son personnel contactera les membres pour savoir quand et où se présenter pour la vaccination en fonction de la priorité clinique établie par le Département de la Santé. Jusqu’à présent, nous n’avons reçu qu’un très petit nombre de doses du vaccin.

Veuillez ne pas téléphoner aux centres de santé pour prendre rendez-vous afin de recevoir le vaccin ; le personnel d’un centre de santé vous contactera lorsque votre tour viendra pour fixer un rendez-vous. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous recommandons de vous inscrire pour recevoir des alertes par SMS du Syndicat sur son site Web : https://hotelworkers.org/covid19/sign-up-to-receive-union-alerts

Innocuité des vaccins

9 Q. Ces vaccins sont-ils sûrs ?
R. Jusqu’à présent, les trois vaccins se sont avérés très sûrs. Dans des cas exceptionnellement rares, certaines personnes ont eu des réactions allergiques graves. Selon les CDC, ces cas ne se sont produits que chez 2 à 5 personnes sur 1 million de personnes vaccinées avec le vaccin Moderna ou Pfizer aux États-Unis. Les personnes qui ont des antécédents de réactions allergiques graves à des aliments et des médicaments voudront peut-être consulter leur médecin avant de se faire vacciner.

10 Q. Pourquoi devrions-nous croire que le vaccin est sûr ?
R. La FDA utilise les mêmes normes strictes pour évaluer l’innocuité des vaccins que celles qu’elle applique depuis des décennies. L’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA, de l’anglais Emergency Use Authorization) a accéléré le processus de développement d’un vaccin pendant cette crise, mais cela ne signifie en aucun cas qu’une quelconque étape ait pu être passée rapidement. En outre, deux conseils consultatifs fédéraux, la FDA et les CDC, ont examiné et confirmé les conclusions des laboratoires pharmaceutiques, ainsi qu’un conseil consultatif distinct de New York.

11 Q. Étant donné les antécédents de racisme des États-Unis dans les études médicales, pourquoi les Noirs et autres personnes de couleur devraient-ils croire que le vaccin est sûr ?
R. Des années d’inégalités raciales ont affligé l’industrie médicale et entaché la crédibilité des études médicales aux États-Unis. Le manque de confiance dans le vaccin est une réaction compréhensible, mais la science derrière ces vaccins est solide et Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson ont tous fait des efforts concertés pour mener des études diversifiées. Ces vaccins se sont avérés très efficaces et sûrs pour prévenir les maladies graves et les décès dus à la COVID-19, indépendamment de l’origine raciale ou du genre.

12 Q. Y avait-il des Noirs, des Latino-Américains et des Asiatiques dans les études sur les vaccins ?
R. Oui. Dans l’étude du vaccin Pfizer, sur 37 706 participants, 28 % étaient hispaniques ou latino-américains, 9,3 % étaient noirs ou afro-américains, 4,3 % étaient asiatiques et près de 80 % étaient blancs. Dans l’étude de Moderna, sur 30 000 participants, 20 % étaient hispaniques ou latino-américains et 10 % étaient noirs ou afro-américains. Dans l’étude de Johnson & Johnson, sur 39 321 participants, 45,3 % étaient hispaniques ou latino-américains, 19,4 % étaient noirs, 9,5 % étaient amérindiens ou autochtones d’Alaska, 3,3 % étaient asiatiques, 0,2 % étaient autochtones d’Hawaï ou des îles du Pacifique et 5,6 % étaient métis.

13 Q. Des différences ont-elles été constatées dans les effets secondaires et l’efficacité d’un groupe racial à l’autre ?
R. Non. Il n’y a eu aucune différence dans les effets secondaires ou l’efficacité du vaccin en fonction de la race ou du sexe.

14 Q. Y a-t-il des personnes souffrant de certaines affections ou prenant certains médicaments qui ne devraient PAS recevoir ce vaccin ?
R. Dans l’ensemble, aucun problème lié au vaccin n’a été signalé en lien avec l’utilisation de médicaments ou l’existence de conditions médicales particulières. Toutefois, les personnes souffrant d’allergies graves à l’un des ingrédients du vaccin ne devraient pas recevoir le vaccin.

14.1 Q. Quels sont les ingrédients du vaccin à ARNm ?
R. Le seul ingrédient actif des vaccins à ARNm est l’acide ribonucléique messager (ARNm). Le vaccin contient également des lipides (ou molécules de graisse), utilisés pour protéger l’ARNm lorsqu’il pénètre dans la cellule, des sels pour aider à équilibrer l’acidité dans votre corps et du sucre pour aider les molécules à garder leur forme lorsqu’elles gèlent.

14.2 Q. Quels sont les ingrédients du vaccin de Johnson & Johnson ?
R. Le vaccin de Johnson & Johnson comprend un adénovirus modifié de type 26. Le vaccin contient également de l’acide citrique pour aider à maintenir la stabilité du virus modifié.

15 Q. Le vaccin COVID-19 est-il sûr pour les personnes vivant avec le VIH ?
R. La communauté scientifique, y compris les principaux chercheurs sur le VIH, pense que le vaccin COVID-19 est sûr pour les personnes vivant avec le VIH. L’étude de Pfizer sur le vaccin a recruté des patients vivant avec le VIH et n’a constaté aucune différence dans leur réponse au vaccin, ni aucun effet secondaire supplémentaire.

16 Q. Le vaccin COVID-19 est-il sans danger pour les femmes enceintes ?
R. Les données cliniques sur la sécurité du vaccin COVID-19 pour les femmes enceintes sont encore insuffisantes. Cependant, des recherches ont montré que les femmes enceintes sont plus susceptibles de tomber gravement malades et de mourir à cause de la COVID-19. Compte tenu du risque accru pour les femmes enceintes et du fait que les vaccins utilisés ne contiennent aucun virus vivant et passent rapidement dans l’organisme, les CDC et l’American College of Obstetricians and Gynecologists ont recommandé que les femmes enceintes aient accès au vaccin.

La communauté scientifique s’efforce d’obtenir davantage de données sur la sécurité du vaccin pour les femmes enceintes et le fœtus à naître. Des études cliniques portant spécifiquement sur les femmes enceintes sont en cours. En outre, plus de 10 000 femmes enceintes ont déjà reçu l’un des vaccins à ARNm aux États-Unis, et plusieurs participantes aux premiers essais du vaccin sont tombées enceintes et n’ont eu aucune complication ou aucun risque accru de fausse couche. Si vous êtes enceinte, nous vous recommandons de consulter votre médecin en cas de préoccupation.

17 Q. Les vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) peuvent-ils provoquer l’infertilité ?
R. À l’heure actuelle, il n’existe aucune preuve qu’un des vaccins à ARNm puisse causer la stérilité. Si vous êtes enceinte, nous vous recommandons de consulter votre médecin en cas de préoccupation.

Comment les vaccins fonctionnent-ils ?

18 Q. Combien de doses de vaccins seront nécessaires ?
R. Le vaccin de Pfizer nécessite deux injections, à trois semaines d’intervalle. Le vaccin de Moderna nécessite également deux injections, mais à quatre semaines d’intervalle. Le vaccin de Johnson & Johnson ne nécessite qu’une seule injection.

19 Q. Les vaccins COVID-19 sont-ils interchangeables ?
R. Les vaccins ne se sont pas révélés interchangeables. Lorsqu’on commence une série de vaccinations, il est important de la terminer avec le même vaccin, dans le délai recommandé.

20 Q. Quels sont les effets secondaires du vaccin ?
R. La douleur et la sensibilité au point d’injection sont les effets secondaires les plus fréquents. Des symptômes généralisés tels que fatigue, fièvre et mal de tête peuvent également être présents chez certaines personnes.

21 Q. Dans quelle mesure les vaccins sont-ils efficaces ?
R. Ces vaccins se sont révélés très efficaces. Le vaccin de Pfizer offre une protection de 95 % contre les infections, et le vaccin de Moderna (ARNm-1273) est efficace à 94,1 %. Le vaccin de Johnson & Johnson est efficace à 72 % pour prévenir les cas modérés à graves de COVID-19 aux États-Unis et à 85 % pour prévenir les cas graves et mortels de COVID-19. Pour replacer les choses dans leur contexte, le vaccin annuel contre la grippe n’est efficace qu’à 40-60 %.

22 Q. Puis-je contracter le virus de la COVID-19 même après avoir été vaccinné(e) ?
R. Bien qu’il soit encore possible de contracter le virus de la COVID-19 après avoir été vacciné, c’est très peu probable, et si vous tombiez malade, il s’agirait probablement d’une infection très légère et vous n’auriez très probablement pas de symptômes sévères ou besoin de vous faire hospitaliser.

23 Q. Quelle est la technologie du vaccin à ARNm utilisée dans les vaccins de Pfizer et de Moderna ?
R. La technologie de l’ARNm est nouvelle dans la production de vaccins, ces vaccins donnant des instructions pour que nos cellules fabriquent un morceau inoffensif qui ressemble à la surface extérieure du virus (la protéine de pointe). La protéine de pointe déclenche la réaction de notre système immunitaire et la production d’anticorps, qui nous protègent au cas où le vrai virus pénètre dans notre corps. Cette méthode ne peut pas faire contracter le virus de la COVID-19. La technologie de l’ARNm est étudiée depuis plus de dix ans et est déjà utilisée dans le traitement du cancer.

24 Q. Le vaccin à ARNm modifie-t-il mon ADN ?
R. Non. Bien que les lettres soient similaires, l’ARNm n’a aucun effet sur votre ADN, et les vaccins à ARNm de Pfizer et Moderna ne peuvent pas modifier votre ADN. Il est important de noter que l’ARNm est également très fragile, et qu’il se dégradera après environ 72 heures.

25 Q. Quelle est la technologie utilisée dans le vaccin de Johnson & Johnson ?
R. Le vaccin de Johnson & Johnson utilise un virus de rhume inoffensif appelé « adénovirus de type 26 » pour donner à votre corps des instructions sur la façon d’identifier la surface extérieure du virus (la protéine de pointe). Cette méthode ne peut pas vous faire contracter le virus de la COVID-19.

26 Q. Puis-je contracter le virus de la COVID-19 en conséquence de l’administration du vaccin ?
R. Non. Il existe trois principaux types de vaccins en cours de développement pour lutter contre l’infection par le virus de la COVID-19. Aucun d’entre eux ne peut vous faire contracter le virus de la COVID-19. Les vaccins de Pfizer et de Moderna sont tous deux des vaccins à ARNm, qui ne contiennent pas le virus de la COVID-19. Le vaccin de Johnson & Johnson utilise un virus de rhume inoffensif et ne contient pas non plus le virus de la COVID-19. Tout effet secondaire léger, y compris une gêne de courte durée, signifie que votre corps fait son travail et produit des anticorps (c’est une bonne chose).

27 Q. Quelle est la durée de la protection offerte par le vaccin ?
R. Nous ne le savons pas encore. Il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur les vaccins et leur efficacité à long terme. Nous en saurons plus d’ici l’automne prochain, après avoir observé pendant une année entière les personnes participant aux essais cliniques.